Relevé Mensuel Février 2018

Le mois de janvier avec 160 mm de précipitations, est le deuxième mois consécutif de pluies importantes puisqu’il suit un mois de décembre qui avait déjà comptabilisé 183 mm. Comme sur d’autres régions en France, le cumul des précipitations de ces deux derniers mois, 342 mm, atteint un record pour la station de mesures des Matouneyres à Carcans. On peut noter deux périodes de pluies particulièrement intenses en janvier, du 1er au 7 et du 15 au 22 avec sur des zones localisées des précipitations particulièrement fortes. Ce fut le cas sur la commune d’Hourtin le 1er janvier. L’évaporation a été faible sur ce mois avec environ 19 mm.
 
Ces conditions de fortes précipitations ont permis la poursuite de la recharge de la nappe des sables qui avait débuté en décembre. Le niveau de celle-ci est ainsi monté de 20 à 40 cm en janvier selon les secteurs géographiques. Cette remontée, cumulée au 100 cm de décembre, a conduit la nappe à des niveaux proches de ses maximums connus, soit une nappe affleurant en surface sur de nombreuses zones.  Ce niveau élevé de la nappe a induit de forts débits des cours d’eau avec deux pics de crue : le premier autour du 5 janvier et le deuxième autour du 22 janvier.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a augmenté de 50 cm en janvier pour atteindre la côte de 14.24 m NGF. Cette augmentation importante, 1.6 cm par jour, a été permise grâce aux fortes précipitations et aux crues des cours d’eau. Le lac a ainsi atteint sa côte moyenne pour cette période de l’année après des conditions particulièrement sèches depuis de nombreux mois. Il est important de rappeler que les vannages de l'écluse du Montaut qui régule le niveau d'eau sur ce lac sont restés fermés depuis le 16 mars 2016 soit depuis plus d'un an et demi afin de favoriser la remontée de l’eau jusqu’aux côtes habituelles.

Le lac de Lacanau se maintient à son niveau moyen hivernal proche de 13.25 m NGF ceci depuis le mois de septembre. Le nouvel ouvrage de gestion de l’eau à Batejin, mis en fonctionnement depuis le 9 décembre, a permis de réguler les apports d’eau importants même pendant les deux pics de crue qui ont modifiés les niveaux sur le lac que de 5 à 10 cm.
 

Commentaires

  1. Poster un commentaire

Ajouter votre commentaire