Première édition de la Lettre des Lacs Médocains

L'équipe du SIAEBVELG met en ligne sa première lettre d'information : "la Lettre des Lacs Médocains". Celle-ci viendra dorénavant ponctuer les événements marquants de l'année en cours, sur le bassin versant des lacs Médocains. Télécharger la première édition de Mars 2018.
Publication de la Thèse de Damien Buquet

Publication de la Thèse de Damien Buquet

Lien vers la thèse : http://www.theses.fr/2017BORD0629

32ième CLE et COPIL des Lacs médocains - 7 mars 2018

La 32ème réunion de la CLE du SAGE des Lacs médocains et du COPIL Natura 2000 s'est tenue le 7 mars dernier.

L'ordre du jour de cette réunion était le suivant: 

1) Rapport d'activité 2017 du SAGE et des DOCOBs Natura 2000 des Lacs Médocains télécharger le diaporama

2) Thèse sur la biogéochimie des Lacs Médocains, D. Duquet et P. Anschutz, EPOC, Université de Bordeaux télécharger le diaporama

3) Programme de recherche sur la Contamination polymétallique des lacs Aquitains et Impacts Humains, R. Maury-Brachet, S. Gentes, V. Bertrin, P. Anschutz télécharger le diaporama

Rapport d'Enquête Publique



télécharger l'arrêté correspondant en date du 20 novembre 2017.

Relevé Mensuel Mars 2018

Les précipitations du mois de février, 72 mm, correspondent à la moyenne habituellement observée pour ce mois qui est d’environ 70 mm. Ces précipitations ont principalement été concentrées du 10 au 18 février avec 52 mm sur ces 9 jours.  L’évaporation a été modérée sur ce mois avec environ 33 mm, cette évaporation augmentant fin février pour atteindre plus de 2 mm par jour pendant la période de temps sec et ensoleillé.
 
Le niveau de la nappe des sables et les débits des cours d’eau ont régulièrement baissé la première décade de février après un mois de janvier très humide. Les neuf jours de fortes précipitations du milieu du mois de février ont à nouveau fait remonter le niveau de la nappe, qui a ainsi atteint la surface des sols sur de nombreux endroits comme en janvier. Les cours d’eau ont alors été en crue du 15 au 20 février en réaction à ces fortes pluies et au niveau élevé de la nappe. En fin de mois, les conditions sèches et ensoleillées ont conduit à la baisse du niveau de la nappe de 20 à 30 cm et à la diminution marquée des débits des cours d’eau.  

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a augmenté de 17 cm en février pour atteindre la côte de 14.42 m NGF en fin de mois. Cette côte correspond à la côte d’objectif fixée par le règlement d’eau pour le lac en mars. Un pic de niveau d’eau, 14.48 m NGF, a été atteint autour du 20 février en réaction aux fortes pluies et à la crue des cours d’eau. Deux vannes sur les cinq de l’écluse du Montaut à l’aval du lac ont alors été ouvertes pour limiter cette remontée des eaux. Ceci a permis de rétablir un débit dans le canal après 24 mois sans écoulement. Les vannes n’avaient en effet pas été ouvertes depuis deux ans du fait des conditions sèches ceux deux dernières années. Cette ouverture des deux vannes a été réalisée pendant 8 jours puis limitée en fin de mois pour conserver les niveaux d’eau atteints.

Le lac de Lacanau se maintient globalement à son niveau moyen hivernal entre 13.2 et 13.3 m NGF ceci depuis le mois de septembre. Comme pour le lac de Carcans-Hourtin, un pic de niveau d’eau a été atteint autour du 20 février avec une côte à 13.39 m NGF, dépassant ainsi pendant une dizaine de jours la côte hivernale. Ceci est lié aux fortes précipitations, aux crues des cours d’eau mais aussi à l’apport d’eau depuis le lac de Hourtin-Carcans. Les vannages de l’ouvrage de Batejin à l’aval du lac de Lacanau ont été ouverts en grand toute la deuxième moitié du mois de février pour limiter la montée des eaux sur ce lac. Le nouvel ouvrage construit en 2017 montre ainsi ses capacités à prévenir les inondations en période de crue.
 
1