Relevé Mensuel Octobre 2019

Le relevé mensuel des niveaux d'eau d'Octobre 2019

les documents sont en accès libre aux liens suivants:
- niveau d'eau du lac de Hourtin-Carcans
- niveau d'eau du lac de Lacanau
- niveau de la nappe à Brach
- niveau d'eau sur l'Eyron
- pluviométrie

Les précipitations du mois de septembre, 39 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur inférieure à la moyenne pour ce mois. Ces pluies ont principalement été marquées entre les 22 et 27 septembre et ont été variables en intensité sur le bassin versant. L’évaporation a par ailleurs été estimée à 100 mm soit une valeur élevée, consécutive des fortes chaleurs et du vent continu pendant une grande partie du mois et en continuité de celui d’août.
 
Le niveau de la nappe des sables a ainsi continué de baisser en septembre pour approcher ses niveaux minimums pour la saison. Les pluies de fin septembre n’ont pas été suffisantes pour permettre un début de recharge de cette nappe. Le débit des cours d’eau reste nul à très faible sur l’ensemble du bassin versant.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a baissé de 10 cm pendant le mois de septembre du fait de l’évaporation plus importante que les précipitations. Seul le cours d’eau de Lupian, l’alimente mais avec des quantités insignifiantes pour avoir un effet sur le niveau de ce lac. La côte du lac en fin de mois est ainsi de 13.80 m NGF ce qui est une valeur inférieure à celle de fin septembre 2018 (2 cm de moins) et une valeur correspondant à la moyenne de ces 40 dernières années. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac restent totalement fermées.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac a baissé de 5 cm pendant le mois de septembre, un peu moins que le lac de Hourtin-Carcans du fait des apports des 3 principaux cours d’eau qui l’alimentent. Les vannages de l’écluse de Batejin situé à l’aval du lac sont également fermés. Fin septembre, le niveau du lac était ainsi de 13.16 m NGF, exactement comme en 2018, ce qui correspond à une valeur moyenne pour la saison.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège suivent le débit des cours d’eau avec des valeurs faibles correspondant à l’étiage.
 

Commentaires

  1. Poster un commentaire

Ajouter votre commentaire