Une nouvelle saison de travaux pour le SIAEBVELG et ses partenaires

Une nouvelle saison de travaux pour le SIAEBVELG et ses partenaires

Des chantiers visant à gérer la prolifération des espèces invasives, espèces exotiques envahissantes, sont en cours cet automne. Ceux-ci sont réalisés en régie avec la commune de Lège Cap-Ferret lorsqu'il s'agit du Myriophylle du Brésil sur le canal des étangs, avec le lycée de Blanquefort à Lacanau lors de chantiers participatifs et en lien avec les formations des étudiants ainsi qu'avec l'APADEV, association d'insertion en Médoc, ces derniers sont intervenus à Lacanau et Hourtin. Des jeunes de l'association surf insertion sont également intervenus sur les îles de Lacanau consulter l'article.

En parallèle, la saison de travaux de restauration et d'entretien des zones humides des lacs médocains a commencé en septembre sur les communes de Lacanau, Carcans et Hourtin en bordure des lacs, ainsi que sur Le Porge à Langouarde.

Il s’agit principalement de travaux de broyage mécanique et de pâturage, ces deux méthodes permettant de maintenir une végétation propice à la conservation des espèces patrimoniales en luttant contre l'embroussaillement et le boisement qui ferment progressivement ces espaces et les appauvrissent.

Plus précisément, cette année, après 4 ans de travaux importants de restauration notamment sur des parcelles propriétés du Département de la Gironde et du Conservatoire du Littoral, on entre dans une phase de travaux d'entretien, plus légers.

Au marais du Pouch à Carcans, les rives de Lacanau et l’étang de Langouarde sur Le Porge, des travaux d’entretien par broyage en plein ou en bandes sont réalisés en régie avec des engins des communes. L’expérimentation d’une nouvelle alternance de broyage en bandes « une sur trois », initiée l'an dernier, permettant d’échelonner sur une rotation trisannuelle l’entretien, laisse ainsi plus de temps à la végétation pour réaliser ses cycles de fructification et production de graines. 
Sur l'ensemble des marais en rive Est, du pâturage itinérant avec un troupeau du Conservatoire des races d'Aquitaine est reconduit dans le cadre d'un contrat Natura 2000 pour les 3 ans à venir. L'utilisation des moutons et chèvres, permet d'entretenir la végétation par une technique appelée "écopastoralisme".

Le SIAEBVELG réalise ces travaux en partenariat étroit avec les Communes, le Département, le Conservatoire du Littoral, les ACCA communales, l'AAPPMA de Carcans et les propriétaires de marais qui, en signant des conventions de gestion avec le Syndicat, souhaitent prendre part activement à la gestion de ces espaces naturels exceptionnels. Toutes ces structures œuvrent conjointement pour des actions en faveur de la biodiversité.

Commentaires

  1. Poster un commentaire

Ajouter votre commentaire