Relevé Mensuel Janvier 2020

Le relevé mensuel des niveaux d'eau de Janvier 2020:

les documents sont en accès libre aux liens suivants:
- niveau d'eau du lac de Hourtin-Carcans
- niveau d'eau du lac de Lacanau
- niveau de la nappe au Temple
- niveau d'eau sur l'Eyron
- pluviométrie

Les précipitations de décembre, 166 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, ont été nettement supérieures à la moyenne. Le cumul de précipitations entre le 14 octobre et le 23 décembre est très important et a ainsi atteint 673 mm, soit plus du double de la moyenne annuelle. L’évaporation a par ailleurs été estimée à 23 mm soit une valeur moyenne pour la saison.
 
Le niveau de la nappe des sables est resté très élevé pendant tout le mois de décembre avec plusieurs périodes de nappe affleurant à la surface. Le débit des cours d’eau a été très fort proportionnellement au niveau de la nappe avec en particulier une crue majeure autour du 14 décembre comme ailleurs dans le Sud-Ouest de la France. A la fin du mois, la nappe et les cours d’eau amorçaient leur décrue.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a augmenté de 19 cm en décembre. La côte du lac a ainsi atteint son maximum de 14.53 m NGF le 27 décembre avant de commencer une baisse pour atteindre 14.49 m NGF en fin de mois.  Ces valeurs sont supérieures à la moyenne pour la saison (la « côte d’alerte inondation » est fixée à 14.6 m NGF). Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac ont été ouvertes dès le 8 novembre pour limiter autant que possible cette augmentation des niveaux d’eau sans menacer l’équilibre des niveaux du lac de Lacanau, qui, pour rappel, a une surface de stockage 3 fois moins importante que le lac de Hourtin-Carcans.
 
Le niveau du lac Lacanau a augmenté de 25 cm en décembre. La côte du lac a ainsi atteint son maximum de 13.67 m NGF entre le 17 et le 25 décembre avant de commencer une baisse pour atteindre 13.53 m NGF en fin de mois.  Ces valeurs sont supérieures à la moyenne pour la saison (la « côte d’alerte inondation » est fixée à 13.6 m NGF). Les vannes de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été totalement ouvertes dès le 8 novembre pour limiter autant que possible cette augmentation des niveaux d’eau.
 
Pendant les périodes de crues et de fortes pluies, les apports des cours d’eau et des précipitations aux lacs sont supérieurs aux capacités d’évacuation des eaux par le canal des étangs. Ainsi, les niveaux d’eau des lacs montent et les vannages entre les deux lacs sont plus ou moins ouverts pour équilibrer autant que possible cette montée entre les deux sites. Pour information, ces côtes d'alerte ne correspondent pas à un début d'inondations mais à des niveaux de référence que l'on essaie d'éviter pendant toute la période hivernale. Les inondations d'infrastructures ou d'habitations du fait des lacs, pourraient intervenir pour des niveaux de plusieurs décimètres au-dessus des côtes d'alerte.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège vers le bassin d’Arcachon sont restés les plus importants que possible pendant tout le mois de décembre. Les vannages de Joncru, Langouarde et du Pas du Bouc sont totalement ouverts depuis le 8 novembre.

Commentaires

  1. Poster un commentaire

Ajouter votre commentaire