Relevé Mensuel Février 2020

Le relevé mensuel des niveaux d'eau de Février 2020

les documents sont en accès libre aux liens suivants:
niveau d'eau du lac de Hourtin-Carcans
niveau d'eau du lac de Lacanau
niveau de la nappe à Brach
niveau d'eau sur l'Eyron
pluviométrie

Les précipitations du mois de janvier, 59 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur faible pour la saison. Ces pluies ont été principalement notées du 27 au 31 avec 43 mm. L’évaporation a par ailleurs été estimée à 24 mm soit une valeur moyenne pour la saison.
 
Le niveau de la nappe des sables est globalement descendu en janvier, environ 30 cm, après avoir atteint une situation de nappe affleurante en décembre. Les pluies de fin janvier l’ont faite en partie remonter. Le débit des cours d’eau a progressivement baissé jusqu’aux pluies de fin de mois qui ont provoqué un nouveau pic pour les cours d’eau mais nettement plus modéré qu’en novembre et décembre. 

Avec des pluies faibles et des débits en baisse, le niveau du lac de Hourtin-Carcans a baissé de 17 cm en janvier, permettant ainsi de retrouver une côte habituelle pour la saison après les crues de l’automne. Les pluies et le débit des cours d’eau en fin du mois ont fait remonter ce niveau de 2 cm. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac ont été plus ou moins ouvertes pour stabiliser le niveau d’eau autour de la côte de 14.35 m NGF.
 
Le niveau du lac Lacanau a également pu baisser, environ 25 cm, pour retrouver sa côte de gestion hivernale après avoir dépassé sa côte d’alerte inondation en décembre. Les pluies de fin de mois ont augmenté son niveau d’environ 5 cm. Les vannes de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été plus ou moins ouvertes pour stabiliser le niveau d’eau autour de la côte de 13.25 m NGF.
 
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège ont progressivement diminué en janvier. Le niveau d’eau a ainsi pu être baissé pour permettre des interventions dans les ouvrages et l’enlèvement d’embâcles. Les vannages de Joncru, Langouarde et du Pas du Bouc ont ensuite été en partie refermés pour retrouver des côtes habituelles sur le canal. En fin de mois, les vannes ont de nouveau été ouvertes pour permettre l’écoulement du pic de débit des cours d’eau.
 

Commentaires

  1. Poster un commentaire

Ajouter votre commentaire