Le SAGE et Natura 2000

Deux démarches complémentaires

Respectivement depuis 2001 et 2010 le SIAEBVELG est porteur des démarches du SAGE et de Natura2000. Les membres de la Commission Locale de l’Eau et du Comité de Pilotage des Documents d’Objectifs Natura 2000 sont identiques.



La Démarche d’un SAGE

Le schéma d'aménagement et de gestion de l'eau (SAGE) est un outil de planification, institué par la loi sur l'eau de 1992, visant la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau.
Il est la déclinaison du SDAGE à une échelle plus locale qui vise à concilier la satisfaction et le développement des différents usages (eau potable, industrie, agriculture, ...) et la protection des milieux aquatiques, en tenant compte des spécificités d'un territoire. Le nouveau SDAGE Adour Garonne a été signé en 2015 et s'applique à la période 2016-2021.
Délimité selon des critères naturels, le SAGE concerne un bassin versant hydrographique ou une nappe. Il repose sur une démarche volontaire de concertation avec les acteurs locaux.
Il est un instrument essentiel de la mise en œuvre de la directive cadre sur l'eau (DCE) qui fixe des objectifs pour la préservation et la restauration de l’état des eaux superficielles (eaux douces et eaux côtières) et pour les eaux souterraines. L’objectif général de la DCE est d’atteindre d’ici à 2015 le bon état des différents milieux sur tout le territoire européen.

La Démarche Natura 2000

Quant à Natura 2000 c’est l’atteinte du bon état de conservation des habitats et des espèces qui est visée.
Le réseau Natura 2000 est le réseau des sites naturels de l’Union Européenne désignés pour la conservation des espèces et habitats naturels menacés. Il contribue à préserver la diversité biologique sur le territoire européen et vise à assurer le maintien ou le rétablissement d’un état de conservation favorable des habitats naturels et des d’habitats d’espèces de la flore et de la faune sauvage d’intérêt communautaire.
Il est composé de deux types de sites désignés par chacun des pays en application de deux directives européennes : la directive 79/409/CEE du 2 avril 1979 (Directive 2009/147/CEE depuis Novembre 2011) concernant la conservation des oiseaux sauvages dite "Directive Oiseaux" et la Directive 92/43/CEE du 21 Mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvage dite "Directive Habitats". Un site peut être désigné au titre de l’une ou l’autre de ces directives ou simultanément des deux. Les directives listent des habitats naturels et des espèces rares.

Le réseau européen Natura 2000 comprend deux types de sites :

  • Des Zones de Protection Spéciales (ZPS), visant la conservation des espèces d’oiseaux sauvages figurant à l’annexe I de la Directive "Oiseaux" ou qui servent d’aires de reproduction de mue d’hivernage ou de zones de relais à des oiseaux migrateurs
Le territoire des Lacs médocains compte 3 ZPS: Bassin d'Arcachon et Banc d'Arguin, Marais du Nord Médoc et Côte Médocaine : dunes boisées et dépressions humides.

FR7210030 – Côte Médocaine : dunes boisées et dépressions humides
La ZPS « Côte Médocaine : dunes boisées et dépressions humides » est située sur les communes de Lacanau et de Carcans et couvre 3919 hectares. Gérée par le SIAEBVELG, elle présente la particularité d’englober l’ensemble des entités écologiques que l’on peut retrouver sur le littoral girondin à savoir:
Le cordon dunaire littoral, la pinède sur dunes modernes,les boisements mixtes sur dunes anciennes, l’étang de Cousseau, les marais et zones inondables, la pinède sur plateau landais.Sur le site 11 espèces nicheuses inscrites à l’Annexe I de la Directive Oiseaux ont été recensées il s’agit notamment du Circaète ean-Le-Blanc (Circaetus gallicus) de l’Alouette lulu (Lullula arborea) et de la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio).

 
  • Des Zones Spéciales de Conservation (ZSC) visant la conservation des types d’habitats et des espèces animales et végétales figurant aux annexes I et II de la Directive "Habitats".
Le territoire des Lacs médocains compte 3 ZSC : Le Bassin d'Arcachon et Cap Ferret, Zones humides de l'arrière dune du littoral Girondin et Boisements à chênes verts des dunes du littoral Girondin.

FR7200681 – Zones humides de l'arrière-dune du littoral girondin
La ZSC « Zones humides de l’arrière-dune du littoral girondin » couvre 11.200 hectares et se situent sur les communes d’Hourtin de Carcans et de Lacanau. Gérée par le SIAEBVELG elle présente une forte diversité d’habitats : marais calcaires à Cladium mariscus et Carex davallianae, eaux oligotrophes très peu minéralisées des plaines sablonneuses (Littorella uniflora), landes humides atlantiques tempérées à Erica ciliaris et Erica tetralix, lacs eutrophes naturels avec végétation du Magnopotamion ou Hydrocharition, dépressions sur substrats tourbeux du Rhynchosporion, forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae), vieilles chênaies acidophiles des plaines sablonneuses à Quercus robur, chênaies galicio-portugaises à Quercus robur et Quercus pyrenaica, dunes avec forêts à Pinus pinea et/ou Pinus pinaster.  

De nombreuses espèces d’intérêt communautaire y ont été recensées comme le Faux cresson de Thore (Caropsis verticillatinundata) l’Isoète de Bory (Isoetes boryana), le Vison d’Europe (Mustela lutreola), le Grand Capricorne (Cerambyx cerdo) et la Cistude d’Europe (Emys orbicularis).
 


 

Une bonne complémentarité sur le territoire des Lacs médocains

La complémentarité de ces deux démarches se retrouve tout d’abord dans la superposition des périmètres concernés : en effet le périmètre des sites Natura 2000 correspond quasiment au périmètre de la zone verte du SAGE et regroupe de nombreux habitats d’intérêt européen.
Les objectifs visés sont également inscrits dans une démarche commune de préservation des milieux naturels terrestres et aquatiques en maintenant des usages en adéquation avec les principes de développement durable.
 
Objectifs des Docobs

  • A. Assurer la conservation des milieux ouverts de rives d’étangs
  • B. Améliorer la fonctionnalité des habitats forestiers d’intérêt communautaire
  • C. Améliorer les conditions hydrauliques de maintien de la biodiversité
  • D. Améliorer les connaissances sur la biodiversité
  • E. S'assurer de la réalisation des actions du DOCOB et de leur suivi

 
Objectifs du SAGE

  • Enjeu A : Préserver voire améliorer la qualité de l’eau
  • Enjeu B : Assurer une gestion quantitative satisfaisante pour les milieux et les usages
  • Enjeu C : Etat biologique : réguler les espèces invasives et préserver les espèces patrimoniales
  • Enjeu D : Entretenir et préserver les milieux
  • Enjeu E : Activités et loisirs liés à l’eau
  • Enjeu F : Mise en œuvre du SAGE