Relevés mensuels

Relevé Mensuel Juillet 2019

Le relevé mensuel des niveaux d'eau de Juillet 2019

les documents sont en accès libre aux liens suivants:
- niveau d'eau du lac de Hourtin-Carcans
- niveau d'eau du lac de Lacanau
- niveau de la nappe à Brach
- niveau d'eau sur l'Eyron
- pluviométrie

Relevé Mensuel Juin 2019

Les précipitations du mois de mai, 27 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur faible par rapport à la moyenne. L’évaporation a par ailleurs été estimée à 120 mm soit une valeur nettement supérieure aux précipitations, expliquant la baisse des niveaux d’eau ce dernier mois.
 
Le niveau de la nappe des sables a ainsi baissé de 40 à 50 cm pendant ce mois sec, passant en dessous des côtes moyennes pour cette période de l’année. La nappe est ainsi à plus d’un mètre de profondeur et n’alimente quasiment plus le réseau de fossés et de crastes. Les débits des cours d’eau sont ainsi faibles et déjà proches des valeurs de l’étiage.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a baissé de 10 cm pendant le mois de mai du fait de l’évaporation nettement plus importante que les précipitations. Le débit des cours d’eau qui l’alimentent est maintenant trop faible pour avoir un effet significatif sur le niveau de ce lac. La côte du lac en fin de mois est ainsi de 14.23 m NGF ce qui est une valeur inférieure à celle de fin mai 2018 (15 cm de moins) période où les pluies étaient importantes et les débits encore soutenus. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac restent totalement fermées.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac est resté stable pendant le mois de mai. Les vannages de l’écluse de Batejin situé à l’aval du lac sont fermées et les débits des cours d’eau, supérieurs à ceux de Hourtin-Carcans ont encore permis de compenser l’effet de l’évaporation sur ce lac. Fin mai, le niveau du lac était ainsi de 13.36 m NGF ce qui correspond à une valeur moyenne pour la saison.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège suivent le débit des cours d’eau avec des valeurs faibles et en constante diminution pendant le mois de mai.
 

Relevé Mensuel Mai 2019

Les précipitations du mois d’avril, 99 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur supérieure à la moyenne. Ces pluies ont été notées entre le 2 et le 6 avril puis le 15 avril et enfin entre le 23 et le 27 avril. L’évaporation a été estimée à 89 mm soit une valeur proche des précipitations, expliquant des niveaux d’eau assez stables pendant ce dernier mois.
 
Le niveau de la nappe des sables a augmenté au moment de chaque période de pluies compensant ainsi la baisse provoquée par le développement de la végétation qui puise l’eau de cette nappe. Son niveau reste proche des valeurs moyennes pour la saison. Les débits des cours d’eau ont également connu trois périodes d’augmentation des débits après les pluies. A cette période de l’année, ces augmentations des débits sont brèves car l’effet des précipitations est rapidement atténué par l’utilisation de l’eau par la végétation en pleine croissance.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans est resté globalement stable pendant le mois d’avril du fait des valeurs proches entre précipitation et évaporation. Le débit des cours d’eau est maintenant trop faible pour avoir un effet significatif sur le niveau de ce lac. La côte du lac en fin de mois est ainsi de 14.35 m NGF ce qui est une valeur inférieure à celle de fin avril 2018 (10 cm de moins) période où les pluies étaient importantes et les débits encore soutenus. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac restent totalement fermées.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac a progressivement été remonté pendant le mois d’avril en refermant les vannages de l’écluse de Batejin situé à l’aval du lac. En effet, la probabilité d’avoir une crue majeure étant réduite à cette période de l’année, il est maintenant possible d’augmenter le niveau du lac sans prendre le risque d’une inondation. Contrairement au lac d’Hourtin-Carcans,  le niveau du lac de Lacanau peut être augmenté au début du printemps du fait des apports encore conséquents des cours d’eau sur son bassin d’alimentation et de sa plus petite superficie.  Fin avril, le niveau du lac était ainsi de 13.40 m NGF ce qui correspond à une valeur moyenne pour la saison.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège suivent le débit des cours d’eau avec des valeurs globalement faibles en avril sauf pendant les 3 épisodes de précipitations.

Relevé Mensuel Avril 2019

Les précipitations du mois de mars, 63 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur moyenne. Ces pluies ont été notées entre le 1er et le 19 mars. La fin du mois a été sec et chaud. L’évaporation a été estimée à 90 mm soit une valeur nettement au-dessus de la moyenne pour cette période de l’année et qui est supérieure aux précipitations.
 
Le niveau de la nappe des sables a augmenté en début de mois d’une vingtaine de centimètres puis a ensuite fortement baissé pendant la période chaude et sèche, période pendant laquelle la végétation a commencé à se développer et à puiser de l’eau. La nappe est ainsi en fin de mois en dessous de sa valeur moyenne. Les débits des cours d’eau ont connu une légère augmentation en début de mois avec les quelques précipitations puis ils ont fortement chuté avec l’abaissement de la nappe et l’assèchement progressif des fossés.  

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans est resté globalement stable pendant le mois de mars. Les précipitations et l’apport des cours d’eau du début de mois ont compensé l’évaporation déjà importante de la période sèche de fin mars.  La côte du lac en fin de mois est ainsi de 14.36 m NGF ce qui est une valeur inférieure à celle de fin mars 2018 (10 cm de moins) période où les pluies étaient importantes et les débits soutenus. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac restent totalement fermées.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac s’est maintenu à sa côte hivernale depuis le mois de novembre, entre 13.2 et 13.3 m NGF. Ainsi pour prévenir les inondations, les vannages de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été plus ou moins ouverts au début du mois de mars pour laisser s’écouler les apports supplémentaires des pluies et des cours d’eau tout en maintenant cette côte proche de 13.25 m NGF. Les vannages ont ensuite été totalement fermés à partir du 25 mars pour tenir compte de la période chaude et sèche.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège suivent le débit des cours d’eau avec une augmentation modérée en début de mois suivie d’une baisse rapide et continue jusque fin mars suite à la période chaude et sèche.
 

Relevé Mensuel Mars 2019

Les précipitations du mois de février, 45 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur inférieure à la moyenne. Ces pluies ont été notées entre le 1er et le 11 février et le reste du mois a été sec et chaud pour la saison. L’évaporation a été estimée à 50 mm ce qui reste une valeur nettement au-dessus de la moyenne pour cette période de l’année.
 
Le niveau de la nappe des sables a baissé de 30 à 40 cm pendant le mois de février du fait de la période chaude et sèche. Son niveau est ainsi inférieur à la moyenne en fin de mois. Le débit des cours d’eau a également fortement chuté pendant le mois après une crue modérée début février.  

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a progressivement augmenté au début du mois de février bénéficiant alors des débits des cours d’eau. Les niveaux se sont ensuite stabilisés pour atteindre la côte de 14.38 m NGF à la fin du mois ce qui est une valeur proche de celle de fin février 2018. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac sont totalement fermées depuis le mois d’avril 2018, permettant actuellement la recharge en eau avant la prochaine période estivale.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac est à sa côte hivernale depuis le mois de novembre, entre 13.2 et 13.3 m NGF. Ainsi pour prévenir les inondations, les vannages de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été plus ou moins ouverts pendant le mois de février pour laisser s’écouler les apports supplémentaires des pluies et des cours d’eau tout en maintenant cette côte proche de 13.25 m NGF. Le débit sur le canal du Porge et de Lège suit ainsi le débit des cours d’eau avec des valeurs qui ont nettement baissé en février.