Les travaux de restauration et d’entretien des cours d’eau démarrent

Les travaux de restauration et d’entretien des cours d’eau démarrent

Cette année des travaux ont nécessité la mise en place d’un marché public avec une entreprise spécialisée dans l’entretien des cours d’eau. La période d’intervention prévue s’étale de Novembre à Mars 2019. Ces actions sont établies au Programme Pluriannuel de Gestion en place sur le SIAEBVELG.
Depuis 2010, ces secteurs étaient surveillés mais ne prévoyaient aucune intervention afin de permettre l’implantation d’une ripisylve sur ses berges.

Des travaux sont maintenant nécessaires pour assurer un bon écoulement des eaux et limiter les inondations. L’intervention consiste généralement à nettoyer le fond du lit du cours d’eau en coupant les végétaux ligneux présents. De même pour les arbres penchant vers le cours d’eau et présentant un risque manifeste d’obstruction du cours d’eau. La végétation présente sur les berges est sélectionnée afin de la rendre plus fonctionnelle et des arbres sont privilégiés comme les chênes et autres feuillus arbustifs (bourdaines, arbousier, bouleaux, aulnes, etc.). La végétation une fois installée forme une ripisylve et permet notamment de conserver une bonne qualité d’eau, de maintenir une température froide et ainsi d’apporter un bon support de vie pour la faune piscicole. La végétation maintient les berges par son enracinement et fixe les polluants.

Ces interventions auront lieux cette année sur les communes de Le Porge, d’Arès et de Lacanau, Hourtin, Salaunes et Lège-Cap-Ferret. Le SIAEBVELG est actuellement en cours d’élaboration de son programme d’intervention de l’année 2019 et des travaux d’entretien végétal et de lutte contre les espèces invasives seront réalisés.
 

Relevé Mensuel Décembre 2018

Les précipitations du mois de novembre, 97 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur légèrement inférieure à la moyenne. C’est malgré tout un premier mois pluvieux après 4 consécutifs de sécheresse. Ces pluies ont été particulièrement marquées entre le 1er et le 12 novembre puis entre le 23 et le 25. L’évaporation a été estimée à 31 mm ce qui reste une valeur élevée pour cette période de l’année.
 
Le niveau de la nappe des sables a augmenté d’une trentaine de centimètres en novembre mais reste à une valeur un peu inférieure à la moyenne pour la saison. Le débit des cours d’eau a ainsi légèrement augmenté autour du lac de Lacanau. Certains cours d’eau du lac de Hourtin-Carcans ont également retrouvé de premiers écoulements.    

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a progressivement augmenté pendant le mois de novembre du fait des précipitations supérieures à l’évaporation. La côte à la fin du mois est ainsi de 13.86 m NGF ce qui est une valeur un peu inférieure à la moyenne. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac sont totalement fermées depuis le mois d’avril.
 
Sur Lacanau, avec les premières pluies du mois de novembre et l’apport des cours d’eau, le niveau d’eau du lac a rapidement retrouvé son niveau hivernal entre 13.2 et 13.3 m NGF. Ainsi après 4 mois de fermeture, les vannages de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été légèrement ouverts pour maintenir ces niveaux d’eau, soit 13.25 m NGF.
 
1