Partenariats pour la qualité des eaux des lacs

Partenariats pour la qualité des eaux des lacs

Depuis 2011, un partenariat important s’est développé entre le SIAEBVELG, les chercheurs de l’Université de Bordeaux et les agriculteurs des communes de Carcans, Hourtin et St-Laurent Médoc.

Les travaux de restauration des cours d’eau continuent

L’entreprise EGAN Aquatique intervient sur des cours d’eau gérés par le SIAEBVELG. Ces actions sont établies au Programme Pluriannuel de Gestion en place sur le SIAEBVELG.
Depuis 2010, ces secteurs étaient surveillés mais aucune intervention n'y avait été prévue afin de permettre l’implantation d’une ripisylve sur les berges. L’entreprise réalise cette année, essentiellement des coupes végétales sélectives sur les berges. L’objectif étant de rétablir un bon écoulement des eaux mais surtout d’éviter des inondations.
Ces travaux ont démarré en novembre 2018 avec un premier chantier sur Lacanau (Canal de Caupos). Ils ont ensuite repris en janvier 2019 sur la commune d’Arès (Craste Communale Limitrophe) sur 3.3 Km. Dans la prolongation de ce secteur, les travaux ont été poursuivis sur la commune de Le Porge (Craste Communale Limitrophe) avec 2.7 Km. Actuellement, l'entreprise est en train d’intervenir entre Lège-Cap-Ferret et Le Porge (Craste Communale Limitrophe) sur 3.7Km. Le secteur devrait être terminé en semaine 12. Il restera ensuite deux secteurs sur Lacanau (Craste de Planquehaute et Craste du Pont des Tables).
Les travaux se termineront avant le 31 mars 2019. En parallèle, la programmation des travaux de l’automne 2019 sur les cours d’eau est en phase d’être définie.


 
Les bilans 2018 de la gestion des zones humides sont consultables

Les bilans 2018 de la gestion des zones humides sont consultables

Le SIAEBVELG met en oeuvre depuis 2015 le Plan d'Actions pour la préservation et la valorisation des zones humides des lacs Médocains.
Chaque année, des travaux sont menées sur les marais, et les différents sites font également l'objet de suivis faunistiques et floristiques: l'ensemble des actions réalisées en 2018 sur les zones humides du site Natura 2000 des communes de Hourtin, Carcans, Lacanau et Le Porge sont désormais consultables aux liens suivants:
- Bilan de la gestion des zones humides 2018 Hourtin
- Bilan de la gestion des zones humides 2018 Carcans
- Bilan de la gestion des zones humides 2018 Lacanau
- Bilan de la gestion des zones humides 2018 Le Porge

Relevé Mensuel Mars 2019

Les précipitations du mois de février, 45 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur inférieure à la moyenne. Ces pluies ont été notées entre le 1er et le 11 février et le reste du mois a été sec et chaud pour la saison. L’évaporation a été estimée à 50 mm ce qui reste une valeur nettement au-dessus de la moyenne pour cette période de l’année.
 
Le niveau de la nappe des sables a baissé de 30 à 40 cm pendant le mois de février du fait de la période chaude et sèche. Son niveau est ainsi inférieur à la moyenne en fin de mois. Le débit des cours d’eau a également fortement chuté pendant le mois après une crue modérée début février.  

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans a progressivement augmenté au début du mois de février bénéficiant alors des débits des cours d’eau. Les niveaux se sont ensuite stabilisés pour atteindre la côte de 14.38 m NGF à la fin du mois ce qui est une valeur proche de celle de fin février 2018. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac sont totalement fermées depuis le mois d’avril 2018, permettant actuellement la recharge en eau avant la prochaine période estivale.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac est à sa côte hivernale depuis le mois de novembre, entre 13.2 et 13.3 m NGF. Ainsi pour prévenir les inondations, les vannages de l’écluse de Batejin à l’aval du lac ont été plus ou moins ouverts pendant le mois de février pour laisser s’écouler les apports supplémentaires des pluies et des cours d’eau tout en maintenant cette côte proche de 13.25 m NGF. Le débit sur le canal du Porge et de Lège suit ainsi le débit des cours d’eau avec des valeurs qui ont nettement baissé en février.
 
1