Les jeunes de Surf Insertion participent à des chantiers éco-citoyens !

Les jeunes de Surf Insertion participent à des chantiers éco-citoyens !

Plusieurs groupes de jeunes motivés de l’assocation Surf-Insertion sont venus participer à des chantiers menés par le SIAEBVELG.
 
Une nouvelle saison de transhumance sur le bassin versant des Lacs Médocains !

Une nouvelle saison de transhumance sur le bassin versant des Lacs Médocains !

Départ pris mi-avril par le troupeau du Conservatoire des Races d’Aquitaine pour une nouvelle transhumance de 6 mois !
 
Les bilans des suivis 2018 sont en ligne

Les bilans des suivis 2018 sont en ligne

Les différents bilans des suivis réalisés en 2018 sont désormais téléchargeables aux liens suivants:
- CR du suivi des limicoles nicheurs 2018
- CR du suivi des oiseaux nicheurs 2018
- CR du suivi des amphibiens 2018
- CR du suivi des rhopalocères 2018
Publication de la Thèse de Vincent Bertrin

Publication de la Thèse de Vincent Bertrin

La thèse de Vincent Bertrin qui a étudié l'"Écologie et déterminisme physique des peuplements de macrophytes dans les lacs naturels peu profonds : application aux grands lacs du littoral aquitain de Carcans-Hourtin, Lacanau, Cazaux-Sanguinet et Parentis-Biscarrosse (Gironde, Landes)" est téléchargeable au lien suivant.
Le Mois de la Nature à Lège-Cap Ferret

Le Mois de la Nature à Lège-Cap Ferret

Durant un mois, du 6 avril au 4 mai 2019, la commune de Lège Cap-Ferret a, une nouvelle fois, réaffirmé son engagement en faveur de la préservation de son environnement.
 
Au cours de plusieurs visites naturalistes sur le thème « Spectacles en Nature », les milieux naturels présents sur la commune ont été mis en lumière.
 
« La Nature est parfois suprenante, il suffit de laisser divaguer notre regard pour découvrir un spectacle vivant, en perpétuel mouvement, inattendu, pittoresque, beau, émouvant… »
 

Relevé Mensuel Mai 2019

Les précipitations du mois d’avril, 99 mm sur le site des Matouneyres à Carcans, correspondent à une valeur supérieure à la moyenne. Ces pluies ont été notées entre le 2 et le 6 avril puis le 15 avril et enfin entre le 23 et le 27 avril. L’évaporation a été estimée à 89 mm soit une valeur proche des précipitations, expliquant des niveaux d’eau assez stables pendant ce dernier mois.
 
Le niveau de la nappe des sables a augmenté au moment de chaque période de pluies compensant ainsi la baisse provoquée par le développement de la végétation qui puise l’eau de cette nappe. Son niveau reste proche des valeurs moyennes pour la saison. Les débits des cours d’eau ont également connu trois périodes d’augmentation des débits après les pluies. A cette période de l’année, ces augmentations des débits sont brèves car l’effet des précipitations est rapidement atténué par l’utilisation de l’eau par la végétation en pleine croissance.

Le niveau du lac de Hourtin-Carcans est resté globalement stable pendant le mois d’avril du fait des valeurs proches entre précipitation et évaporation. Le débit des cours d’eau est maintenant trop faible pour avoir un effet significatif sur le niveau de ce lac. La côte du lac en fin de mois est ainsi de 14.35 m NGF ce qui est une valeur inférieure à celle de fin avril 2018 (10 cm de moins) période où les pluies étaient importantes et les débits encore soutenus. Les vannes de l’écluse du Montaut à l’aval du lac restent totalement fermées.
 
Sur Lacanau, le niveau d’eau du lac a progressivement été remonté pendant le mois d’avril en refermant les vannages de l’écluse de Batejin situé à l’aval du lac. En effet, la probabilité d’avoir une crue majeure étant réduite à cette période de l’année, il est maintenant possible d’augmenter le niveau du lac sans prendre le risque d’une inondation. Contrairement au lac d’Hourtin-Carcans,  le niveau du lac de Lacanau peut être augmenté au début du printemps du fait des apports encore conséquents des cours d’eau sur son bassin d’alimentation et de sa plus petite superficie.  Fin avril, le niveau du lac était ainsi de 13.40 m NGF ce qui correspond à une valeur moyenne pour la saison.
 
Les débits sur le canal du Porge et de Lège suivent le débit des cours d’eau avec des valeurs globalement faibles en avril sauf pendant les 3 épisodes de précipitations.
1