Les travaux d’entretien végétal des cours d’eau se terminent

Les travaux d’entretien végétal des cours d’eau se terminent

Débutés au mois de février 2019 par une entreprise spécialisée en restauration de cours d’eau sur le Sud du territoire du SIAEBVELG, les travaux avaient laissé place aux campagnes d’arrachages des plantes exotiques envahissantes.
Les travaux d’entretien végétal de la végétation ont pu reprendre en septembre avec différents partenaires. Notre Programme Pluriannuel de Gestion 2018-2028, prévoyait des actions qui ont été confrontées avec les réalités de terrain et les demandes particulières de nos élus dans les communes du SIAEBVELG.

Une partie des travaux a pu être réalisée par la régie du SIAEBVELG et concerne la Craste Louley à Hourtin et la Craste Nègre de l’Etang à Hourtin. La Craste Castagnot à Saumos a été traitée avec les services techniques de la commune. Il s’agit, durant ces interventions, d’enlever les bois morts et mobilisables du lit du cours d’eau, de couper des branches qui tombent vers le cours d’eau et d’éliminer systématiquement les petits pins maritimes.

Ensuite, les interventions se sont principalement réparties entre une entreprise d’insertion qui s’occupe de la partie Nord du territoire (APADEV) et une entreprise adaptée qui intervient pour la première fois pour le SIAEBVELG sur la partie Sud (Ho Travail). L’APADEV a entretenu la Craste de la Matouse sur Hourtin et les Crastes Pont des Tables et Planquehaute sur Lacanau et l'association Ho Travail est intervenue sur les Crastes Neuve et Grande Craste sur Saumos et la Craste Grand Fossé sur Arès.

Il est à noter que l’Association Surf Insertion est également intervenue avec des jeunes des Centres d’Animations de Bordeaux sur la coupe de petits Pins le long du Canal en début d’année et sur des techniques d’élagage pour la ripisylve de la Craste de l’Eyron à Saumos.
Des écosystèmes uniques en France sur la commune d’Hourtin

Des écosystèmes uniques en France sur la commune d’Hourtin

La commune d’Hourtin renferme des trésors de biodiversité : des dizaines de lagunes sont présentes au sein de la forêt de pins maritimes à l’Est de la commune. Les lagunes sont des petites pièces d’eau naturelles, plus ou moins circulaires, présentes dans le massif des Landes de Gascogne. Elles sont alimentées par les eaux de pluie et/ou la nappe phréatique et connaissent ainsi des variations de niveau d’eau au cours de l’année. Il s’agit d’écosystèmes riches en espèces animales et végétales, souvent protégées et menacées à l’échelle régionale et nationale.


Lagune de la Vache à Hourtin (juin 2019), lagune restaurée en 2018 ©Anaïs Panigot

Sur les lagunes se trouvent une flore et une faune remarquables et notamment des espèces de libellules protégées, les Leucorrhines, pour la conservation desquelles l’Aquitaine porte une grande responsabilité. Un Plan Régional d’Action en faveur des Odonates a été mis en place, qui permet le suivi et la réalisation d’actions pour la restauration des trois espèces de leucorrhines et de leur habitat sur le territoire.
Découvrez ces trois libellules en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=_8SOTX4ebsU

Leucorrhinia albifrons, Leucorrhine à front blanc ©Anaïs Panigot

Un film sur les libellules est en cours de réalisation. Le teaser du film, intitulé « des libellules et des hommes » à titre provisoire, est disponible à cette adresse :
https://vimeo.com/326576034?fbclid=IwAR3bgk3x_u9fWWv_-WZi__XD2bvfHbL6Y1Eo2SZ-FerYQMZBTqmuVBPOlmk

Les Leucorrhines fréquentent les lagunes en bon état de conservation qui présentent des caractéristiques favorables à leur installation : une eau pauvre en éléments nutritifs (oligotrophe), une pente des berges douce et la présence d’herbiers aquatiques, support de ponte. Ainsi, la restauration des lagunes est parfois indispensable afin de maintenir et favoriser la présence de ces populations de libellules menacées.
Le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Aquitaine (CEN) a mis en place un partenariat d’assistance technique pour la restauration et la gestion des lagunes avec la Commune d’Hourtin, le Syndicat Intercommunal d'Aménagement des Eaux du Bassin Versant et Etangs du Littoral Girondin (SIAEBVELG) et l’Office National des Forêts (ONF).
Afin de restaurer et de conserver les habitats fragiles des lagunes, Le CEN programme et coordonne la réalisation de travaux (reprofilage des berges par exemple) puis met en place des suivis de la faune et de la flore.
Découvrez la flore typique des lagunes : https://youtu.be/THIIWV6A9FQ?list=PLhKxYtwOboVfqrY_jwma62e79RKHkuKvo

télécharger la plaquette du Plan National d'Actions « Les landes de Gascogne : un refuge unique en France pour les libellules »

Rédactrice : Anaïs Panigot, CEN Aquitaine
 
Formation des agents techniques des communes du SIAEBVELG

Formation des agents techniques des communes du SIAEBVELG

Le SIAEBVELG a initié un travail important pour acquérir une connaissance plus fine des plantes exotiques envahissantes de son territoire.

Une nouvelle saison de travaux pour le SIAEBVELG et ses partenaires

Une nouvelle saison de travaux pour le SIAEBVELG et ses partenaires

Des chantiers visant à gérer la prolifération des espèces invasives, espèces exotiques envahissantes, sont en cours cet automne. Ceux-ci sont réalisés en régie avec la commune de Lège Cap-Ferret lorsqu'il s'agit du Myriophylle du Brésil sur le canal des étangs, avec le lycée de Blanquefort à Lacanau lors de chantiers participatifs et en lien avec les formations des étudiants ainsi qu'avec l'APADEV, association d'insertion en Médoc, ces derniers sont intervenus à Lacanau et Hourtin. Des jeunes de l'association surf insertion sont également intervenus sur les îles de Lacanau consulter l'article.

En parallèle, la saison de travaux de restauration et d'entretien des zones humides des lacs médocains a commencé en septembre sur les communes de Lacanau, Carcans et Hourtin en bordure des lacs, ainsi que sur Le Porge à Langouarde.

Il s’agit principalement de travaux de broyage mécanique et de pâturage, ces deux méthodes permettant de maintenir une végétation propice à la conservation des espèces patrimoniales en luttant contre l'embroussaillement et le boisement qui ferment progressivement ces espaces et les appauvrissent.

Plus précisément, cette année, après 4 ans de travaux importants de restauration notamment sur des parcelles propriétés du Département de la Gironde et du Conservatoire du Littoral, on entre dans une phase de travaux d'entretien, plus légers.

Au marais du Pouch à Carcans, les rives de Lacanau et l’étang de Langouarde sur Le Porge, des travaux d’entretien par broyage en plein ou en bandes sont réalisés en régie avec des engins des communes. L’expérimentation d’une nouvelle alternance de broyage en bandes « une sur trois », initiée l'an dernier, permettant d’échelonner sur une rotation trisannuelle l’entretien, laisse ainsi plus de temps à la végétation pour réaliser ses cycles de fructification et production de graines. 
Sur l'ensemble des marais en rive Est, du pâturage itinérant avec un troupeau du Conservatoire des races d'Aquitaine est reconduit dans le cadre d'un contrat Natura 2000 pour les 3 ans à venir. L'utilisation des moutons et chèvres, permet d'entretenir la végétation par une technique appelée "écopastoralisme".

Le SIAEBVELG réalise ces travaux en partenariat étroit avec les Communes, le Département, le Conservatoire du Littoral, les ACCA communales, l'AAPPMA de Carcans et les propriétaires de marais qui, en signant des conventions de gestion avec le Syndicat, souhaitent prendre part activement à la gestion de ces espaces naturels exceptionnels. Toutes ces structures œuvrent conjointement pour des actions en faveur de la biodiversité.
Inauguration du sentier d'interprétation du Canal des Etangs à Carcans

Inauguration du sentier d'interprétation du Canal des Etangs à Carcans

Le nouveau sentier d'interprétation du Canal des Etangs à Carcans a été inauguré vendredi dernier.
 

Désormais il est possible de se promener le long du canal des étangs et du canal secondaire à Carcans Maubuisson sur une boucle de 3.6 km en empruntant ce nouveau sentier d'interprétation: le thème de la conception graphique dirigé vers un carnet de terrain témoignant de « découvertes » expliquées à la première personne du singulier, offre une expérience en immersion dans les traces d’un naturaliste avec des explications basées sur sa connaissance des milieux naturels et ses sensations.
La seconde partie du sentier, dédiée aux enfants, permet d’appréhender le milieu naturel de manière ludique avec des bornes interactives à manipuler.

Troisième édition de la Lettre des Lacs Médocains

Troisième édition de la Lettre des Lacs Médocains

L'équipe du SIAEBVELG met en ligne sa lettre d'information : "la Lettre des Lacs Médocains" n°3 - septembre 2019.
Télécharger la troisième édition.

Lacs et étangs du littoral Aquitain: un territoire d'exception

Pour découvrir ces milieux, et communiquer sur l’importance de les préserver, l’agence de l’eau Adour-Garonne a réalisé ce film, « Lacs et étangs aquitains : un territoire d’exception » dans le cadre des journées techniques de Biscarosse en 2018.
Ces images traduisent la volonté de l’Agence de fédérer tous les acteurs autour d’une gestion globale et raisonnée de ces milieux.

De la pointe du Médoc à l’embouchure de l’Adour, le visiteur peut découvrir une alternance ininterrompue de lacs, étangs, dunes boisées, et zones humides formés il y a plusieurs milliers d’années.

- Par la richesse de leur biodiversité, ces écosystèmes confèrent à ce territoire un patrimoine naturel remarquable,

- Par le soutien au développement de nombreux usages (eau potable, irrigation, chasse, pêche, activités récréatives,…), ils contribuent à l’attractivité du littoral aquitain. Soumis depuis les années 1970 à diverses pressions anthropiques et dans un contexte actuel de changement global, les lacs et étangs littoraux sont devenus particulièrement vulnérables.

Nouveau sentier pédagogique et ludique à Bombannes

Nouveau sentier pédagogique et ludique à Bombannes

L'Office National des Fôrets a crée sur les Lacs Médocains, un nouveau sentier pédagogique et ludique baptisé "Paysages de rivages", accessible aux personnes à mobilité réduite. Long de 1, 2 kilomètre sur un terrain ne présentant pas de dénivelé important, le parcours offre un passage permettant l’accès des personnes en fauteuil roulant, présentant différents handicaps, et aux personnes âgées.

L’objectif de ce sentier interactif est d’inviter les promeneurs à découvrir un site forestier façonné par les éléments puis aménagé par l’homme, jouer avec leurs sens dans un univers technique et scientifique chargé d’histoire.

« Se laisser guider par les éléments » est le thème de l’itinéraire à parcourir. Une douzaine de points d’accueil, avec au total 20 agrès pédagogiques et ludiques, jalonnent le parcours. Ils s’articulent autour de panneaux didactiques retraçant entre autres l’histoire et la géologie, d’instruments de mesure du climat, d’objets d’animation ludique ou pédagogique (jeux d’eau, etc.). Le parcours, libre ou accompagné, doté de mobiles sonores et d’un fil d’Ariane permet aux malvoyants de se repérer dans l’espace.

Fermeture préventive de la navigation motorisée sur le canal entre Lacanau et Carcans

Fermeture préventive de la navigation motorisée sur le canal entre Lacanau et Carcans

Le développement des plantes exotiques envahissantes est un enjeu majeur pour les Lacs Médocains tant en terme de biodiversité que de maintien des activités de baignade, de navigation et de pêche de loisir. Les constats de ces dernières années montrent que la meilleure des stratégies reste la prévention en évitant l’arrivée de nouvelles espèces et leur dissémination.
 
Deux espèces envahissantes sont préoccupantes actuellement : l’Egeria densa se développe sur les zones abritées des vents du lac de Lacanau mais n’a pas encore été observée sur le lac de Hourtin-Carcans. Le Myriophylle du Brésil a été récemment observé sur la commune d’Hourtin et n’est pas encore connu à Lacanau. D’autres espèces aquatiques exotiques sont enfin présentes sur les autres lacs aquitains et non encore recensées sur notre territoire : l’Hydrocotyle fausse-Renoncule ou encore la Crassule de Helms.
 
Un des vecteurs de propagation de ces espèces est le transport involontaire de boutures sur les hélices des bateaux via le canal des étangs. Aussi, par mesure de prévention, le canal des étangs est fermé à la navigation motorisée par le biais de l’écluse à bateaux située entre les deux lacs.
 
Publication de la Thèse de Vincent Bertrin

Publication de la Thèse de Vincent Bertrin

La thèse de Vincent Bertrin qui a étudié l'"Écologie et déterminisme physique des peuplements de macrophytes dans les lacs naturels peu profonds : application aux grands lacs du littoral aquitain de Carcans-Hourtin, Lacanau, Cazaux-Sanguinet et Parentis-Biscarrosse (Gironde, Landes)" est téléchargeable au lien suivant.